Enfin le CSA désire accélérer le déploiement de la RNT

Alors que plusieurs pays européens se sont engagés dans le déploiement de la RNT – radio numérique terrestre – selon la norme DAB+ et sont sur la voie de la réussite.

Le CSA – Conseil Supérieur de l’Audiovisuel – lance une consultation afin d’accélérer le déploiement de la Radio Numérique Terrestre.

La Radio Numérique Terrestre en Europe

Des pays européens nous montre que cette technologie peut être implanté et recevoir un accueil favorable du public dans un monde où les auditeurs apprécient de recevoir la radio sur différents canaux.

  • Le Royaume-Uni a commencé ce type de diffusion DAB+ il a 20 ans, qui couvre maintenant presque toute la population et représente un tiers du volume d’écoute de la radio. Près de 32 millions de récepteurs RNT ont été vendus sur la période 2008-2016 et un peu moins de 9/10 véhicules neufs en sont équipés. La synergie en la radio DAB+ et la diffusion internet est un facteur de succès pour ce média. UCB radio chrétienne anglaiseLes radios chrétiennes comme UCB, Premier Christian Radio disposent d’une bonne audience en DAB+.
  • La Norvège a initié un plan ambitieux qui a permis que les radios FM basculent progressivement en RNT. Les radios associatives émettant dans des zones peu peuplées peuvent maintenir leur diffusion FM. Cette transition est favorisée par la présence quasi-systématique d’un récepteur RNT dans les voitures neuves et le développement du marché des kits d’adaptation des autoradios non compatibles avec la RNT. La RNT a permis d’accroître significativement l’offre de services nationaux dans ce pays, qui était limitée à cinq services en FM.
  • La Suisse possède une couverture de la population par la RNT d’un peu plus du quart du volume d’écoute de la radio. Moins de 3 millions de récepteurs DAB+ ont été vendus entre 2008 et 2016 et 2/3 des véhicules neufs seraient équipés d’un récepteur DAB+.

Phare FM romandie

 

Les radios chrétiennes Phare Fm et Radio 74 poursuivent leurs extensions sur la Suisse Romande et le Tessin.

 

 

  • L’Allemagne a réussi une couverture de 87 % de sa population. C’est 8 millions de récepteurs RNT qui ont été vendus sur la période 2008-2016 et environ 1/5 véhicules neuf équipé d’un récepteur DAB+. L’imposition d’une obligation d’intégration de la DAB+ dans les récepteurs radio se pose. Le nombre de radios est en passe d’augmenter par l’ouverture d’un second multiplex national.
  • Enfin l’Italie a pour objectif de couvrit 80 % de sa population d’ici la fin de l’année avec des multiplex nationaux.

Si l’on peut s’inspirer des autres pays européens, le déploiement de la RNT en France doit tenir compte de l’histoire de la radio (émergence des radios locales privées à partir de 1981), du nombre important de radio FM dans les grandes villes et de la superficie du territoire.

Une nouvelle organisation des appels pour les radios locales

Appels RNT 2017 NormandieTirant les conclusions du démarrage difficile en France, le CSA propose de mettre en place une nouvelle organisation des lancements des appels aux candidatures sur la période de 2018-2020 en tenant compte des restrictions législatives. La précédente organisation couvrait la période des appels jusqu’en 2023 pour que plus de 80% de la population puisse recevoir la RNT. Ce coup d’accélération oblige à revoir la méthodologie du déploiement du DAB+ En France.

Situation actuelle de la RNT en France mi 2017

Alors que deux appels aux candidatures ont été lancé, un troisième est en cours et le quatrième est prévu pour la fin de l’année :

  • Appel 2008 a permis la mise en place de 7 multiplex à Paris, 6 à Marseille et 6 à Nice, soit 14 opérateurs de multiplex
  • Appel 2016 : Lille, Lyon, et Strasbourg : sélection des candidats vient d’être terminé.
  • Appel Juillet 2017 : Rouen et Nantes.
  • Appel fin 2017 : Bordeaux, Toulouse et complément d’appel sur Paris, Marseille et Nice

Nous pouvons faire un bilan du début de déploiement de la RNT sur ces territoires. Les réponses aux appels aux candidatures ont reçus des réponses des radios indépendantes et associatives, mais les 4 groupes radiophoniques privés nationaux n’ont pas répondu. ( RTL, NextRadioTV, NRJ Group et Lagardère). Radio France participe au déploiement afin de compléter la couverture de FIP , Mouv’ et RFI.
Le taux de remplissage des multiplex demeure faible, car il y a eu des difficultés de constituer des multiplex et par le cafouillage dû à l’autorisation avec la norme T-DMB que les grands groupes radiophoniques avait promus avant 2008 et qui était plus gourmande en bande passante.
Lors de l’appel sur Lyon, Lille et Strasbourg, Les allotissements locaux contenant moins de 100 000 habitants ont suscité un faible nombre de candidatures au regard du nombre de services susceptibles d’être diffusés.
Tenant compte de ces faits, le CSA désire accélérer le déploiement et recherche l’avis des acteurs de la filière en organisant une consultation publique. Une réponse des radios associatives chrétiennes serait utile.
Cette consultation publique dégage 4 points importants dans le but d’atteindre une bonne couverture de la RNT qui conditionne sa réussite commerciale.

1 – Se focaliser sur les bassins de vie

Bassin de vie RNTUn bassin de vie est un territoire sur lequel les habitants ont accès aux équipements et services les plus courants. Les allotissements locaux contenant moins de 100 000 habitants ont suscité un faible nombre de candidatures au regard du nombre de services susceptibles d’être diffusés.
Dès 2018, les prochains appels aux candidatures locaux pourront porter sur les allotissements locaux constitués par les 30 bassins de vie et sur les allotissements étendus les contenant.

(Toulon, Grenoble, Avignon, Montpellier, Saint-Étienne, Tours, Rennes, Metz, Orléans, Clermont-Ferrand, Dijon, Nancy, Reims, Caen, Le Mans, Bayonne, Angers, Pau, Perpignan, Limoges, Brest, Nîmes, Annecy, Amiens, Chambéry, Annemasse, Besançon, Poitiers, Troyes, La Rochelle) d’une population allant de 500.000 à 175.000 Habitants.

2 – Réduire le contour des allotissements locaux à celui des bassins de vie

Contour allotissements allégéCette réduction vise à réduire les coûts de diffusion. Plus tard, il pourrait y avoir un lancement de ressource avec contrainte. Seuls les radios autorisées dans le grand espace pourraient être autorisé dans ces espaces réduits.
La mise en place des installations d’émission sont onéreuse au regard de l’initialisation du parc d’émetteur ainsi que le simulcast qui demande aux radios FM de l’allotissement d’émettre le même programme sur deux types d’émetteurs différents (en FM et en DAB+).

3 – Avoir lancé tous les appels locaux portant sur les principaux bassins de vie d’ici fin 2020

L’accélération du calendrier permettra un cercle vertueux . Cela pourra se faire grâce à la réduction d’allotissement locaux. Il y aura une absence d’échange sur les contours à cause de cette réduction. L’objectif est de lancer 2 appels par an sur 5 bassins de vie.

4 – Identifier le plus en amont possible les bassins de vie dans lesquels 2 multiplex locaux seraient mis en appel

Actuellement : 2 allotissements locaux pour Lille, Lyon et Strasbourg, Rouen et Nantes. Cela permettra plus de radios locales sur le secteur.
Critère pour savoir si le CSA peut dégager un second multiplex pour un bassin de vie de plus de 400.00 habitants.

Organisation d’un appel pour les radios nationales

Les appels locaux sont prévu pour les radios de catégories A (radios associatives), B (radios commerciales locales) et C (Radios locales diffusant le programme d’un réseau) dans lequel le programme local a une part prépondérante. Le CSA propose l’organisation d’un appel sur l’ensemble du territoire pour les radios à vision nationale soit les catégories D (radios thématiques nationales) et E (radios généralistes nationales).
Les radios nationales ont couvert les territoire en répondant à chaque appel aux candidatures et voient leurs fréquences remise en jeu dans à des périodicités différentes. Les radios nationales de service public s’étendent lorsque que le gouvernement préempte les fréquences lors ce des appels aux candidatures locaux.
L’appel national aurait pour but de délivrer les autorisations d’émettre en une seul fois comme pour la télévision TNT. Cette autorisation leur permettra de développer leur réseau d’émetteurs hertziens selon une procédure à définir qui se déroulera probablement en même temps que le développement des multiplex locaux.

plaques SFN autorisation nationale RNT 2018

Les canaux du premier multiplex métropolitain forment 17 sous-réseaux d’émetteurs utilisant le même canal appelés « plaques SFN ». La population couverte par l’une de ces plaques est comprise environ entre environ 330 milles et 32 millions d’individus. Évidement le coût d’un réseau métropolitain est moins cher que la somme de multiplex locaux qui couvrirait les mêmes zones.
Comme les multiplex locaux ont une obligation de couverture de leur allotissement de 80% dans les 10 prochaines années, l’obligation de couverture pourrait être entre 50 % (soit 58 bassins de vie les plus peuplés) et 60 % (soit 130 bassins de vie les plus peuplés) et 50% sur les réseaux routiers.

Deux types d’appel sont alors envisageable : éditeurs ou distributeurs

  • Un appel aux candidatures destiné aux radios qui sont appelés à être titulaires des autorisations d’émettre de la part du CSA ; Ce qui est ce qui se passe actuellement pour le FM en France.
  • Un appel destiné aux distributeurs de services de radio. Les distributeurs retenus par le CSA sont appelés à être titulaires des autorisations. Ils choisiraient les radios pour constituer le bouquet. Ces radios devraient avoir signé une convention avec le Conseil. Cela ressemble plus au cas de la Suisse.

Ce deuxième cas a des avantages non négligeables pour le déploiement des émetteurs RNT avec une procédure moins lourde pour remplier les multiplex, la possibilité d’inclure d’autres services sans appels complémentaires. Cela permettrait de prendre en compte les besoins spécifiques de diffusion de données associées, d’adapter le débit utilisé pour la diffusion des composantes sonores du signal aux souhaits des radios. C’est plus de liberté pour le distributeur qui verrait un intérêt à promouvoir la radio DAB+ auprès du grand public et des professionnels.
Le CSA possède toujours une mission pour intervenir dans les différents entre radios et distributeurs.

Il reste à prévoir l’éventuel lancement d’un appel aux candidatures métropolitain induirait que la RNT se déploie en même temps à une échelle locale, par des appels aux candidatures locaux ouverts aux éditeurs dans un calendrier.

Consultation publique pour l’accélération.

CSA accélération RNTLe CSA consulte les acteurs de la radio numérique terrestre en DAB+ avant de mettre en place cette accélération. Les retours de cette consultation doivent être rendu pour le 5 octobre.
Je vais suivre attentivement le développement de la RNT sur le territoire français.

N’hésitez pas à mettre vos commentaires en bas de page ou à prendre contact avec moi sur votre réseau favori afin d’avoir des informations plus détaillés et complémentaires.

        

Denis Steffen (auteur de eBook : Devenir une radio numérique chrétienne premium)

Source : 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *